Foliweb Awards 2022
1. Comment est organisée votre présence en ligne aujourd’hui ?

MusicaLille a ouvert il y a maintenant 12 ans et nous l’avions à l’époque déjà pensée pour le numérique. J’ai dès le début ouvert un groupe ainsi qu’une page Facebook pour échanger avec les élèves, les professeurs et les musiciens. C’est ensuite que j’ai créé mon site internet qui (vous vous en doutez) a depuis beaucoup évolué ! MusicaLille.fr, c’est avant tout la vitrine de l’école puisque j’y présente le concept, l’équipe, les différents cours, les méthodes d’évaluation, les procédures d’inscription et bien entendu, les informations pratiques. Notre site internet intègre également une boutique en ligne (avec un espace client dédié) qui permet de réserver une ou plusieurs prestations et de commander des bons cadeaux et des goodies. En plus de Facebook, j’ai ouvert il y a quelques années un compte professionnel sur Instagram et YouTube.

 

2. Quelles actions avez-vous mises en place pour développer votre visibilité via les différents outils numériques que vous utilisez ?

Au fil des années, nous avons implémenté de nombreux formulaires de contact sur notre site internet pour nourrir notre base de prospects afin de les convertir en élèves. La gestion de nos inscrits et élèves potentiels a beaucoup évolué en 12 ans d’existence. Nous avons développé en interne une application – dédiée à la direction, aux professeurs et aux élèves – pour automatiser la facturation et les plannings de cours, mais aussi gérer l’import de contacts par catégorie depuis notre site internet. Notre application est aujourd’hui un pilier de notre stratégie CRM ; cette segmentation informatisée me permet désormais de diffuser des newsletters très ciblées à mes élèves actuels (actualités de l’école, temps-forts, événements, examens…), à d’anciens élèves (pour les inciter à la réinscription), à ceux qui auraient suivi un stage mais ne se seraient pas inscrits, etc. Si la fréquence d’envoi est plutôt ponctuelle, j’essaie de ne pas sur-solliciter ma base pour être sûre de toujours susciter de l’intérêt. Côté site internet, j’achète régulièrement des mots clés sur Google pour m’assurer d’un référencement en tête de liste sur le secteur de l’éducation musicale dans la région. J’y alloue un budget d’environ 100€ par mois. Côté réseaux sociaux, Facebook est de loin notre canal de prédilection en matière de communication puisque l’ensemble de nos élèves et professeurs y sont présents. Pour les toucher facilement, j’ai lancé une page MusicaLille qui fédère aujourd’hui 2700 membres et sur laquelle je relaie l’actualité de l’école au sens large, mais aussi des productions vidéo réalisées par des élèves. Peu après l’ouverture de mon entreprise, j’ai créé un groupe Facebook dédié aux musiciens de la région que je considère comme ma plateforme de marketing de contenu, bien que j’y glisse de temps à autre des posts autour de l’école. Concrètement, c’est un lieu d’échanges de bonnes pratiques, d’actualités, de réalisations, d’événements, de besoins en recrutement… qui regroupe à ce jour 37 000 membres ! J’ai aussi déployé un compte Instagram qui grosso modo reprend le contenu publié sur Facebook et rassemble plus de 1000 abonnés. Aujourd’hui, et bien que je continue de travailler la vitrine numérique de mon école, je me focalise principalement sur des actions de communication interne… car nous sommes presque complets !

Foliweb Awards 2022 Audrey Félix

3. Qu’est-ce qui vous a poussé à passer à l’action sur le numérique ? Avez-vous été accompagnée ?

Avant même l’ouverture de MusicaLille, j’avais déjà un plan de quelques actions numériques en tête et notamment l’ouverture de mon groupe Facebook, pour favoriser l’engagement et l’échange (des notions fondamentales dans le milieu scolaire). Pour mon site internet, l’un de mes contacts m’a accompagnée dans sa refonte et il est aujourd’hui mieux structuré et propose un parcours utilisateur plus fluide. Un ami graphiste m’a par ailleurs aidé à définir mon logo. Plus généralement, la crise COVID nous a poussés à accélérer de façon exponentielle la transformation numérique de MusicaLille. Nous ne pouvions à l’époque plus dispenser de cours en physique et avons lancé sur notre application une option de cours en visio (qui n’existe plus aujourd’hui) ; sans oublier la bascule principalement digitale de notre communication que nous avons conservée. Côté acquis de compétences, j’ai beaucoup appris seule en pratiquant, en suivant des tutoriels, en lisant des FAQ, en échangeant avec mon entourage et mes utilisateurs !

 

4. Aujourd’hui, quels sont les bénéfices de votre présence en ligne ?

En plus d’avoir apporté énormément de visibilité à notre école, le numérique m’a permis d’automatiser de très nombreux process et de gagner un temps phénoménal, notamment dans la gestion des inscriptions, de mes communications et de ma facturation. Ce temps de gagné, j’ai pu le réinvestir dans d’autres projets ! L’aspect collaboratif des plateformes sociales est aussi un atout de taille pour mon équipe et mes élèves qui échangent très facilement aujourd’hui ; c’est un gain de proximité incroyable. Plus généralement, le web est un terrain de jeu formidable quand on est entrepreneur. Il m’a énormément inspiré ; j’ai pu ajuster mon offre de services en période de confinements et ai appris un tas de choses que je n’aurais pas pu appréhender autrement (eh oui ! À la base, je suis professeure de piano !).

5. Quels conseils donneriez-vous à ceux qui n’osent pas se lancer ?

N’ayez pas peur ; essayez, inspirez-vous, trompez-vous, apprenez de vos erreurs et surtout, adaptez-vous ! Tout le monde passe par là. En surface, certaines pratiques numériques peuvent paraître complexes à mettre en place mais aujourd’hui, la plupart des informations sont à portée de main. Internet, c’est aussi une liberté énorme ; n’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination. Enfin, ne négligez pas le volet sécuritaire ; avant toute chose, portez une attention particulière à la sécurisation de vos données !

Grâce à votre victoire aux Foliweb Awards, quelles sont vos prochaines actions numériques ?

Nous souhaitons développer et optimiser notre stratégie CRM et plus précisément proposer du contenu autour de l’humain. Développer des formats vidéo impliquant nos élèves et professeurs, des mini-concerts, des témoignages, une rubrique blog… que nous pourrions exploiter sur toutes nos plateformes pour donner envie à une plus large audience de s’inscrire. Instagram et YouTube sont également deux réseaux sur lesquels nous estimons être moins performants ; un accompagnement sur ce volet nous aiderait beaucoup !

Audrey sera accompagnée dans ces prochaines étapes par les partenaires des Foliweb Awards : Neocamino, Réussir en .fr, Octopulse, Poussin Communication et Qonto.