« Je suis toujours en quête de nouvelles façons de désacraliser l’élitisme qui entoure le monde de l’art » :
la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin annonce la couleur au moment de créer un spectacle déambulatoire dans les salles du Palais