"L" entre poésie et musique intime, un univers hors des tendances (Vidéo)


Dans une harmonieuse succession de climats et de situations, L reste cette chanteuse d’une intense légèreté, préférant envisager l’existence par le prisme de l’invention que par le biais terre-à-terre du quotidien.


"L" entre poésie et musique intime, un univers hors des tendances (Vidéo)
L, une lettre pour nom de scène, celle de son patronyme.
L, sensuelle et féminine qui ose un chant très personnel, qui va à l’essentiel. Comme sa voix. Comme ses chansons.
Auteur-compositeur-interprète, L s’inscrit dans la tradition de la grande chanson française, celle qui se moque bien des modes et qui aime ici à se vêtir de rock, de trip hop ou encore de tango.
Elle a commencé par appréhender les chants du monde (tsigane, corse, yiddish...) auprès d'une ethnomusicologue, avant de façonner son propre répertoire. Sans céder aux sirènes de la mode, son premier album est d'une intemporelle modernité.
C'est cet alliage-là, quasi unique, qui fait la singularité de cette jeune artiste au chant tellement puissant. Brigitte Fontaine la cite comme sa plus belle découverte de ces derniers mois.

Facebook "L"

Vidéo de "Jalouse"


Vidéo de "Petite"


Vidéo de "Chateau Rouge"

L : "J’ai commencé à écrire avec plaisir, quand je me suis aperçue que je pouvais me détacher de moi-même. Narrer par le menu mes petits tracas ou mes courses chez Ikea, c’est l’inverse de ce qui me touche, en musique, en littérature ou au cinéma. Après, il a fallu que je débarrasse mon chant de tous ses tics, ses manies. Depuis un an ou deux, j’ai l’impression d’avoir trouvé une unité dans ma voix et mon expression, quelles que soient la tessiture, l’intensité ou la dynamique des chansons. Quand on chante, on ne peut qu’être attiré par cette forme suprême de justesse et d’épure qu’ont atteint des gens comme Billie Holiday, Thom Yorke, Björk ou Lhasa…".